Desserts & Gourmandises

Verrines ultra gourmandes

Salamou Alaïkoum, Bonjour !

Contrairement au salé, le sucré me parle plus. On peut dire qu’il m’appelle en permanence. C’est pourquoi, lorsque j’ai envie de cuisiner, en général, c’est vers le sucré que je me penche, tout comme les bouquins que je possède, la plupart sont dédiés à la pâtisserie ! Donc c’est en cherchant une recette de brick que je tombe sur cette verrine, que je sors d’un magazine vieux de deux ans ( Maxi cuisine de fevrier-mars 2010 ), et quand je vois la photo, et que cette recette se trouve dans la rubrique cuisine express, je regarde de suite les ingrédients… et super, parce que pour une fois j’ai tout ce qu’il faut ! Et c’est vrai que cette recette est gourmande et rapide et qu’elle a peu d’ingrédients, que demander de plus !!

Pour quatre personnes :

  • – 4 pots de compote de pommes avec morceaux
  • – 12 spéculoos
  • – 6 c à s de confiture de lait
  • – 15 cl de crème fraîche liquide ( j’ai mis 20 cl )

Avant de commencer la préparation, j’ai modifié un peu la compote. J’ai pris trois pommes que j’ai coupé en petits dés et que j’ai fait un peu cuire ou compoter avec du beurre demi-sel, de la cassonade et de la cannelle, j’ai laissé refroidir et ensuite je les ai mélangé avec deux ou trois cuillère à soupe de compote.

– Émiettez les spéculoos. Fouettez votre crème fraîche en chantilly. Dans la recette, il n’ont pas spécifié s’il fallait du sucre, mais j’ai quand même ajouter 1 cuillère à soupe.

– Chauffez légèrement la confiture de lait ( chose que je n’ai pas faite car j’avais peur qu’elle fasse fondre la chantilly et en plus il fait assez chaud dehors, donc elle était tout de même
liquide ).

– Dressez les verrines : répartir les 2/3 des spéculoos dans le fond des verrines. Recouvrir d’une couche de crème fouettée, puis de compote. Surmontez de confiture de lait et parsemer du reste de spéculoos. Servir frais !

tourya-012-copie-1

Vous aimerez aussi ...

Pas de commentaires

  • Reply Yasminenass 5 juin 2012 at 3 h 23 min

    Je comprends que tu ais succombé, j’en aurai fait autant.

  • Laisser un petit mot